Cameroun
  • 08 Août 2022
  • 0 Commentaires
  • Vues

Top management - Le CNUDHD-AC a un nouveau Directeur

Top management - Le CNUDHD-AC a un nouveau Directeur

De nationalité malienne, Nouhoum Sangaré, le tout nouveau Représentant Régional du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme (HCDH) et Directeur du Centre des Nations Unies pour les Droits de l'Homme et la Démocratie en Afrique Centrale (CNUDHD-AC) a officiellement pris fonction ce 8 août 2022 à Yaoundé.

Il a été chaleureusement accueilli par le personnel du Centre dont le porte-parole, Abdoulaye Traoré, Conseiller régional en démocratie, a souligné "le soutien total de l'équipe pour le succès de votre mission au sein du Bureau régional", avant de rappeler l'accueil et l'accompagnement dont il avait bénéficié lors de son arrivée au Cameroun en 2011 de la part de M. Sangaré qui était alors Spécialiste des droits de l'homme. 

Celui qui était depuis février 2017 le Représentant et Chef des Bureaux de la Cour Pénale Internationale (CPI) en Côte d’Ivoire et au Mali, a dit sa joie de retrouver un pays et un Bureau régional où il avait déjà travaillé de 2005 à 2008 et de 2009 à 2011. "Je souhaite m'appuyer sur une équipe soudée par un esprit d'équipe autour des objectifs qui nous sont assignés", a-t-il indiqué. Puis, il n'a pas manqué de remercier la Haute-Commissaire pour la confiance placée en lui en le nommant à ce poste.

Diplomate de carrière, Nouhoum Sangaré a précédemment travaillé en qualité de Conseiller des Affaires Étrangères de 1998 à 2004 à la Direction des Affaires Politiques du Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale du Mali, où il fut Chef de la Section ONU et Institutions Spécialisées. Il a aussi été Délégué du Mali en troisième Commission en charge des questions sociales, humanitaires et culturelles, y compris les droits de l’homme, et en première Commission qui traite des questions de désarmement et de sécurité internationale lors des 55ème session (2000) et 56ème session (2001) de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

De 2004 à 2017, M. Sangaré a servi dans plusieurs entités des Nations Unies, notamment comme Officier des Affaires Civiles à la Mission de Stabilisation des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH) de 2004 à 2005, et au Bureau de New York entre 2011 et 2015, où il a été Coordonnateur pour les questions de développement et de l’Agenda 2030 portant Objectifs de Développement Durable (ODD). Il a, en outre, été membre de la Délégation Officielle à Conférence des Nations Unies sur le Développement Durable de 2012 dite Rio+20. Il a, enfin, été Chef de l’Unité Droits de l’Homme du Bureau des Nations Unies d’Appui à la Consolidation de la Paix en Guinée-Bissau (UNOGBIS) entre 2008 et 2009. Juste avant sa nomination comme Représentant/Chef des Bureaux de la CPI en Côte d’Ivoire et au Mali, Nouhoum Sangaré était Conseiller Technique Principal et Coordonnateur du Projet d’Appui à la Lutte contre la Corruption et le Blanchiment des Capitaux au Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Gabon entre 2015 et 2017.

Titulaire d'une maîtrise en Sciences Juridiques de l'Ecole Nationale d'Administration de Bamako (Mali) et d'un Diplôme d'Etudes Supérieures Spécialisées en Droits de l'Homme de l'Université de Nantes (France), il remplace Louis-Marie Bouaka, de nationalité centrafricaine, qui a pris sa retraite le 31 mars 2022 après une carrière onusienne de 27 ans bouclée par un séjour de 3 ans à la tête du CNUDHD-AC.

 

.