Tchad

1) Présentation sommaire du pays

Le Tchad est un pays enclavé du nord de l'Afrique centrale, bordé par le Cameroun au sud- ouest, par la République centrafricaine au sud, par la Libye au nord, par le Niger à l'ouest, par le Nord Soudan à l'est et il a une frontière avec le Nigeria de l'autre côté du lac Tchad. Avec 1 284 000 kilomètres carrés, le Tchad est le 20e plus grand pays du monde Le paysage du pays est varié, de vastes plaines arides dans la ceinture sahélienne au centre, une zone désertique au nord, des montagnes au nord-ouest, des basses terres dans la zone fertile de la savane soudanaise au sud.

Le Tchad a une population estimée à 16 877 357 habitants (2020). La capitale et plus grande ville est N'Djamena, les langues parlées sont le français et l'arabe (tous deux officiels), plus de 120 langues et dialectes utilisés par 200 groupes distincts, l'arabe tchadien est la lingua franca.

2) Contexte politique du pays

Ancienne colonie française, l’indépendance du Tchad est proclamée le 11 août 1960 par François Tombalbaye. Suspendu depuis 1963, le multipartisme ne sera rétabli qu’en 1990 après la chute de Hissein Habré et l’arrivée du pouvoir de Idriss Deby.

Le paysage politique tchadien compte à ce jour 143 partis politiques.

Selon la Constitution en vigueur, le régime politique actuel est présidentiel; le président gouverne sans nécessairement avoir l'appui de la branche législative. Au plan de l'organisation des pouvoirs, il s'agit d'un État unitaire.

Dans la mouvance présidentielle, le plus important parti politique reste le Mouvement Patriotique du Salut (MPS) qui domine la vie politique nationale depuis le 1er décembre 1990. Dans le camp de l’opposition, le principal parti politique est l’Union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR). Son chef, Saleh Kebzabo, est aujourd’hui (2021) le chef de file de l’opposition démocratique.

L’élection présidentielle 2016 donnant une victoire au président Idriss Déby, au second tour, a été suivie par des contestations des résultats par l’opposition. Exerçant son cinquième mandat, en avril 2018, le parlement approuve une nouvelle constitution qui accorde des pouvoirs étendus au président. En 2021, le président actuel Idriss Deby se porte candidat à l’élection présidentielle d’avril cette même année. Sa décision de se représenter engendre de vagues manifestations organisées par la société civile et les partis d’opposition. Pour les élections législatives prorogées depuis 2015, en février 2017, le gouvernement annonce un report des élections parlementaires prévues en alléguant un manque de moyens financiers pour les organiser. Elles seront organisées en octobre 2021.

Une petite amélioration de l’inclusion des femmes dans les affaires politique de l’Etat. Au niveau du parlement, la législature actuelle compte 28 députées (15%) sur 188 membres de l’Assemblée Nationale tandis que la législature de 2002-2011 comptait 11femmes députées sur 155 soit (6%).

L'élection présidentielle est prévue au 11 avril 2021 et les législatives au 24 octobre 2021 prorogées depuis 2015. Les municipales sont projetées au 02 Avril 2022.

3) Situation des Droits de l'Homme dans le pays

 

Sur le volet international, la volonté politique du Tchad de respecter les droits de l’homme se traduit par l’adhésion du Tchad aux instruments internationaux, régionaux et sous régionaux en matière des droits de l’homme. Sur le volet interne, le Tchad a adopté un arsenal juridique interne important et est doté des institutions de la promotion et de la protection des droits de l’homme.

A son troisième fois, le Tchad a été examiné par le mécanisme de l’EPU au cours de la session qui s’est déroulée du 5 au 16 novembre 2018. Le premier et le second EPU du Tchad ont eu lieu en mai 2009 et octobre 2013 respectivement.

4) Historique et état des relations entre le pays et le HCDH

Il y a une représentation de HCDH basé à N’Djamena, établi en 2016. Une unité de Conseiller des Droits de l’Homme a été mise en place en 2011 avec l’équipe des Nations Unies au Tchad. En septembre 2016, le gouvernement tchadien a accepté l’établissement d’un bureau pays, devenu fonctionnel depuis 2018. Le Bureau soutient la promotion et la protection des droits de l'homme et de la démocratie en surveillant la situation des droits de l'homme, en informant sur les tendances, en promouvant la prévention, le renforcement des capacités, le plaidoyer et les services consultatifs auprès des autorités nationales, des institutions nationales des droits de l'homme, de la société civile et des organisations internationales.

Les frontières et les noms montrés sur cette carte n'impliquent pas l'approbation ou l'acceptation officielle par les Nations Unies

Nouvelles récentes

Informations utiles

Le Tchad et les Organes de traités

Les plus récentes observations finales

Le Comité des droits de l'homme

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale

Le Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes

Le Comité des droits économiques, sociaux et culturels

Le Comité contre la torture

Le Comité des droits de l'enfant

Documentation

  • Toutes
  • Rapports
  • Textes de lois